Finance

Utilisation, date de validité… Tout savoir sur le chèque

remplir un chèque

À la différence d’un chèque de banque directement émis par un établissement bancaire, un chèque classique provient d’un chéquier. C’est un moyen de paiement utilisé de plus en plus par les particuliers pour honorer leurs engagements vis-à-vis de leurs fournisseurs et réaliser d’autres dépenses comme offrir de l’argent à un proche.

Dans cet article, nous vous révélons tout ce que vous devez savoir au sujet du chèque classique. On vous parle de la procédure pour obtenir un chéquier, de la date de validité, de l’utilisation d’un chèque.

Procédure d’obtention d’un chèque classique

Primo, avant de débuter la procédure pour l’obtention d’un chèque, il faut avoir atteint la majorité. En France, l’âge de la majorité est fixé à dix-huit ans. Secundo, il faut être titulaire d’un compte courant dans la banque d’où vous envisagez obtenir le chéquier. Ces deux conditions sont cumulatives. Il n’y a pas de dérogations possibles.

Si ce préalable est pris en compte, vous pouvez alors démarrer le processus. Dans ces conditions, trois grandes options se présentent généralement au requérant : se déplacer vers la banque, commander le chéquier à distance ou commander en ligne.

En vous rendant auprès d’une agence, il faut veiller à vous munir de certains documents comme votre pièce d’identité (en cours de validité) et un justificatif de domicile (datant de moins de trois mois). La procédure à distance est initiée par courrier postal, tandis que celle en ligne s’effectue via un service dédié. Dans tous les cas, il ne tient qu’à vous de vous déterminer pour l’une ou l’autre des démarches, en fonction de votre disponibilité.

Pour récupérer votre chéquier, vous pouvez soit vous rapprocher de l’agence de délivrance, soit vous faire livrer directement à votre domicile par courrier A/R. Si le chéquier n’est pas récupéré au bout de soixante jours, il est automatiquement détruit.

Quelle est la date de validité d’un chèque classique ?

En principe, un chéquier est valide jusqu’à l’utilisation du dernier chèque du carnet. Il apparait aussi important de souligner qu’à compter de la date d’émission du chèque, vous êtes tenu de le restituer à la banque dans la limite d’un an et huit jours. Au-delà de ce délai, il ne peut plus être encaissé.

Comment remplit-on un chéquier ?

Comme les chèques classiques sont généralement utilisés pour des dépenses courantes : factures, loyer, restaurant, etc., la plupart des banques émettent le même type de chèques en destination des particuliers. Ainsi, remplir un chèque n’est pas très compliqué. Si l’ordre de remplissage importe peu, tous les champs du chèque doivent être renseignés.

Commencez par inscrire le montant à droite dans la case au contour épais précédé de l’indice (€). Ainsi, en inscrivant la somme due en chiffres, il est inutile d’ajouter le signe (€) puisqu’il y figure déjà. Vous pouvez décaler les centimes vers le haut si vous y tenez. Après l’inscription en chiffres, il faudra aussi procéder à une inscription en toutes lettres sur la ligne qui commence par « Payez contre ce chèque ». Portez les centimes en lettres et remplissez l’espace vide en dessous avec un trait.

Il vous faudra aussi inscrire le nom précis du bénéficiaire, le lieu d’émission et la date. Votre signature est très importante. Sans signature, le chèque n’a aucune valeur. Veillez à ce que votre signature n’empiète pas sur la bande blanche.

Pour finir, il faut remplir le talon du chéquier ou souche. Pour ce faire, notez la date, le bénéficiaire et le montant. Vous pouvez faire la demande des chéquiers avec volets de correspondance. Le chèque comporte alors une petite partie qui mentionne l’objet du règlement. Autrement, inscrivez-le au verso.

Certaines précautions sont à prendre cependant :

  • Utilisez toujours la même signature
  • Remplissez les chèques à l’aide d’un stylo à bille ou à plume et pas au crayon à papier
  • Ne laissez aucun espace devant les sommes
  • Tracez un trait de finition après avoir inscrit la somme en lettres pour éviter un éventuel détournement de somme.

Laisser un commentaire