Finance

Pour une retraite tranquille, le troisième pilier suisse

La retraite suisse est une construction originale reposant sur trois piliers. Les deux premiers, plutôt classiques, sont une assurance-vieillesse survivant (AVS) complétée par une assurance invalidité ainsi qu’une prévoyance professionnelle profitant à toute personne travaillant sur le territoire de nos voisins helvètes. Malheureusement ces deux premiers piliers ne permettent de percevoir, une fois la retraite obtenue, qu’environ 60% du dernier salaire. Ce qui peut se révéler insuffisant pour subsister. Aussi un troisième pilier est venu compléter et soutenir cet édifice. Vous pourrez trouver toutes les informations sur l’organisation de l’ensemble de ce système en vous rendant sur https://www.troisiemepiliersuisse.info/. Pour l’heure, nous nous pencherons sur le fonctionnement du troisième pilier et plus précisément de sa composante assurance-vie. 

Deux formes distinctes de troisième pilier

Ce troisième pilier peut se retrouver décliné en deux versions. Une version dite “libre” qui se retrouve sous la forme d’une assurance-vie. Une version qui permet la préparation de sa retraite ainsi que d’éventuelles pensions d’invalidité ou de mettre à l’abri son conjoint. La seconde mouture de ce troisième pilier est dit “lié” et se contracte auprès d’un établissement bancaire. Il s’agit, en fait, d’un compte épargne prévoyance rémunéré par un taux d’intérêt variable. Les montants cotisés sont, dans ce deuxième cas, plafonnés mais déductibles de l’impôt sur les revenus. 

Fonctionnement de l’assurance-vie

Pour la version assurance-vie de ce troisième pilier, contrairement à la version “liée”, les cotisations versées ne sont pas déductibles de l’impôt sur le revenu. Cependant elles ne sont pas, elles, plafonnées. Ce qui permet au souscripteur d’épargner au rythme et pour le montant qui lui convient. Le montant du versement peut, d’ailleurs, à tout moment être modulé en plus ou en moins. Enfin rien n’empêche de continuer à cotiser après l’âge légal de départ en retraite (64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes) Soulignons, également, la possibilité de désigner un bénéficiaire tiers. 

Laisser un commentaire