Transport & industrie

Pourquoi devenir soudeur ?

Malgré les préjugés qu’elles entraînent, les formations techniques sont très avantageuses pour les jeunes. Les métiers axés sur la technique et la métallurgie, notamment, ont le vent en poupe. Se former dans cette direction, c’est assurer à votre enfant un emploi stable et riche en expérience.

Pour suivre une formation axée sur la pratique

Les formations professionnelles techniques sont avant tout des formations axées sur la pratique. Elles permettent à vos enfants de développer des habiletés manuelles tout en leur assurant une bonne base en matière de culture générale.

La plupart des études professionnelles proposent un horaire divisé entre la pratique, la technique et les cours généraux. Elles proposent également à votre enfant de se frotter à la réalité du métier au moyen de cours en situation réelle.

Pour les métiers de la sidérurgie, par exemple, votre enfant peut suivre des ateliers de soudure dans les communes de Bruxelles. Ils se retrouvent alors confrontés aux outillages utilisés par les professionnels, mais également à l’organisation propre au métier. Il s’agit d’une expérience unique, très valorisante sur le marché du travail.

Pour la sécurité de l’emploi

Les formations techniques constituent également un véritable tremplin vers l’emploi. La région bruxelloise, par exemple, est gangrenée par un chômage grandissant. Ce dernier touche principalement les jeunes, à plus forte raison lorsqu’ils ne sont pas qualifiés.

Pourtant, en y regardant de plus près, les jeunes qui possèdent un diplôme professionnel ou technique trouvent rapidement un emploi. La sidérurgie et tous les métiers adjacents sont particulièrement prisés par les employeurs.

Choisir cette orientation pour votre enfant est dès lors un pari gagnant sur l’avenir. Dès la sortie de ses études, et parfois même avant, au moment de ses stages, il décrochera un contrat chez un employeur de qualité. Dans ces filières, d’ailleurs, il y a très peu de contrats précaires.

Pour la diversité de l’emploi

Contrairement aux idées reçues, les métiers de la soudure ou de la métallurgie ne se cantonnent pas à un travail en usine. De nombreux diplômés de ces filières exercent dans des secteurs inattendus.

À force d’expériences, les soudeurs ou les métallurgistes gravissent facilement les échelons et se retrouvent, par exemple, au contrôle de la qualité. Mais, certains font des carrières quelque peu inattendues en participant, par exemple, à la fabrication de robots ou d’outillages ayant trait aux nouvelles technologies.

Les métiers de la soudure et de la métallurgie en générale sont promis à un bel avenir. Loin des préjugés qui les disaient finis, ils restent indispensables, notamment dans le domaine de la technologie. Choisir cette filière, c’est indéniablement choisir de réussir dans la vie.

Laisser un commentaire