Finance

Création d’une société à Dubaï : tous les avantages fiscaux

À Dubaï, il existe certaines zones appelées free zone où la fiscalité est particulièrement avantageuse. Mise en place pour développer l’économie locale tout en favorisant les investissements, il est désormais possible d’y créer son entreprise pour pouvoir bénéficier de ce type de privilèges. 

Création d’une entreprise à Dubaï 

Vouloir créer son entreprise à Dubaï peut être particulièrement avantageux en fonction de la zone géographique. En effet, certaines régions correspondent à des zones franches autrement appelées freezone et possèdent de nombreux avantages fiscaux. Par exemple, on note des exonérations d’impôts sur les sociétés mais également, de la TVA. Par ailleurs, vous ne serez pas redevable de l’impôt sur le revenu ainsi que sur la fortune et le patrimoine. Quant aux charges sociales, elles sont inexistantes. Enfin, et comme si cela ne suffisait pas, vous pouvez également bénéficier d’un visa de résidence et de travail dont votre famille pourra profiter. En faisant confiance à un organisme spécialisé en la matière et qui possède une bonne connaissance du droit et de la législation locale, vous aurez toutes les clés en main pour pouvoir monter et faire fructifier votre entreprise dans les émirats Arabes.

Tous les autres avantages de l’expatriation 

Outre les avantages fiscaux que propose la ville Dubaï, il faut également savoir que sur place, vous bénéficierez d’un climat particulièrement clément. En effet, toute l’année, c’est le soleil et la plage assurés. Autre avantage à vouloir créer son entreprise à Dubaï, c’est de pouvoir voyager dans le monde entier grâce à un aéroport international qui dessert les plus grandes villes du monde. Très stable économiquement et politiquement, c’est une situation géographique extraordinaire pour tous ceux qui souhaitent développer leur entreprise. Par ailleurs, si votre famille souhaite vous rejoindre sur place, il faut savoir que les écoles sont de renommée mondiale et mettent un point d’honneur à se tourner vers les échanges internationaux et l’apprentissage d’une seconde langue.

Laisser un commentaire