Médias & Société

Auto-entrepreneurs : tous les chiffres en France

auto entrepreneur

Le régime de l’auto-entrepreneur a-t-il évolué ces deux dernières années ? Combien ses entrepreneurs gagnent-ils exactement ? Quels sont les secteurs d’activités les plus concernées par l’auto-entreprenariat ? Retrouvez les réponses à toutes ces questions en quelques lignes.

 Le régime de l’auto-entrepreneur a-t-il évolué ces dernières années ?

Le régime de l’auto-entrepreneur s’adresse à toute personne physique qui désire créer et développer sa propre entreprise commerciale, artisanale, industrielle ou libérale. Depuis son lancement en 2009, près de 900 000 auto-entrepreneurs inscrits ont été constatés.

Ce chiffre augmentait de 1.012 000 en 2015, soit une évolution de 4.2 % seulement contre +10.6 % en 2012. Depuis, le nombre d’auto-entrepreneurs a augmenté, mais le secteur d’auto-entrepreneur ralentit (+16 % en 2013 contre 20.8 % en 2012).

En décembre 2016 ; l’INSEE (L’Institut national de la statistique et des études économiques) a recensé près de 18 383 nouvelles inscriptions sous le régime micro-entrepreneur. En tout, le nombre d’immatriculations de micro entrepreneur a atteint 223 350 inscriptions.

Quels revenus moyens pour les AE ?

Fin 2015, près de 619 000 auto-entrepreneurs ont généré un chiffre d’affaires stable continu. Près de 62.20 % d’entre eux touchent un chiffre d’affaires trimestriel de 3.432 euros, soit 2.100 euros par mois en moyenne (salaires compris). Le reste dont c’est parfois une activité secondaire) est en dessous du SMIC.

Pour cause, les charges ne cessent d’augmenter, plus de cotisations et les plafonds imposés sur les CA, les nouvelles mesures de la loi Pinel et enfin, la création du régime unique du micro-entrepreneur en 2016 qui sème encore plus le doute.

Quels sont les secteurs les plus rentables en micro-entreprise ?

Avec le nouveau régime micro-entrepreneur, le secteur de l’auto-entrepreneur s’est amélioré. Selon l’INSEE paru le 13 avril 2017, on a constaté une augmentation des immatriculations de micro-entreprises de 2.7 %, soient 18 828 nouvelles immatriculations d’auto-entreprises en mars 2017. Les secteurs d’activités les plus concernées sont les transports, l’immobilier, l’enseignement, la mode & la beauté, le high-tech, la santé, l’écolo & le bio, la restauration rapide et l’informatique.

 

Laisser un commentaire